Le sexe à Paris

Le sexe et Paris sont deux termes qui entretiennent une longue histoire qui n’a pas été simple à se dessiner. Une si bonne réputation libertine n’est pas simple à se forger. À ce propos, ce n’est pas pour rien que la capitale française a hérité du pseudonyme de « cité de l’amour » à travers le monde libre. Si les Parisiennes sont si désirables, c’est bien parcequ’elles détiennent ce petit mélange d’élégance, de beauté et de mise à distance bien à elles. La beauté va de pair avec une certaine froideur, c’est une distance cassante en porte-jarretelles plutôt qu’une proximité transpirante en chaussette rayée. Pareillement, les Parisiens ainsi que l’ensemble des Français ont une réputation d’hommes romantiques à travers le monde. En quelque sorte, l’art de vivre des libertins parisiens fait que la qualité de leurs sexualités est une évidence pour tous. C’est une mégalopole qui vit sa sexualité librement autour d’une bouteille de vin ou de champagne millésimée.

tour eiffel

À Paris, une érotomane à l’embarras du choix pour diversifier ses sorties coquines et malicieuses.
Que ce soit dans les nombreuses boîtes échangistes ou durant des soirées privées, Paris est portée sur la rencontre et le sexe en groupe. Portés par des générations d’artistes libertaires, c’est une suite logique que ce débridement des mœurs, le tout accompagné d’une retenue qui fait toute la dissimilitude avec ces capitales voisines européennes. Le Paris lubrique est une fête et comporte des établissements comme les Chandelles, discothèque libertine chic et chaude, où les partouzes sont garanties tous les soirs de la semaine. La jouissance est sans retenue mais les rapports festifs et récréatifs sont toujours présents. L’établissement est notamment réputé du fait de la publicité que lui ont faite certaines stars du show-business, très « portées sur la chose ». Le sexe, la mode et le chic sont les trois étalons du bien-vivre à Paris.

En janvier 2017, une étude montre à quel point les Parisiens se moquent bien de la retenue en matière de sexe. Parmi les chiffres marquants, on sait que plus d’un homme sur quatre a entretenu un rapport homosexuel et que la moitié d’entre eux ont fait l’amour à une autre personne dont ils ne connaissaient pas le prénom. Progrès parisien ou régression occidentale? Laissons les âmes malicieuses générer leurs propres conclusions sur ce sujet polémique. Enfin, pour en terminer avec cette étude sur le sexe à Paris, notons que les Parisiennes sont plus fellatrices que les moyennes, ce serait la base… Pas étonnant que les étrangers de passage en Île- de-France se sentent concernés par la question des « escortes girl pas cher à Paris » tant ce sujet leur paraît exotique et dépaysant.

Updated:

Comment bien (commu)niquer à Paris ?

 

On sait que les hommes et les femmes se séparent naturellement une fois passé l’âge pré-pubertaire : la peur de l’autre (du genre opposé), du désir qu’il suscite et son attractivité lointaine nous pousse à nous tourner vers nos analogues. Malgré cela, il est nécessaire à la reproduction de trouver un terrain de rencontres, de poser une plate-forme de rapprochement. Les moyens de communication sont essentiels à cet effet et ont beaucoup évolué au cours du temps.

Rappel historique

Au départ, nous descendons du singe, donc pas de communication, le plus fort prend tout, sans négociation, sans drague et sans rire. Seul le crime paie !

Par la suite, les premières civilisations arrivent, la notion d’amour apparaît, elle s’est construite par un long darwinisme que nous développerons ailleurs. On commence à écrire des preuves manuscrites de nos sentiments et les complications de drague débutent avec l’évolution exponentielle de nos civilisations moderne voire actuelle à l’échelle de l’humanité.

Ensuite, il faut attendre le téléphone portable, apparat de l’homme moderne que l’on « baptise » à son apparition « aspirateur à gonzesse ». Un peu péjoratif comme terme, il n’est pas tout à fait injuste puisqu’il permet d’atteindre une femme dans son intimité sans intermédiaire et à tout moment. Les requins sont de sortis ! Impossible de les surveiller tous pour le dominant, voué à s’éteindre. Envoyer des messages par téléphone (SMS) est le moyen le plus répandu aujourd’hui pour conquérir une femme, loin des exploits épistolaires et manuscrits de Napoléon pour Joséphine.

La communication libertine aujourd’hui

Aujourd’hui, avec l’augmentation des sites internet d’escortes ou les messageries de réseaux sociaux prennent également une grande part de cette activité de mise en contact. Puisque l’on cherche à se connaître via des réseaux sociaux, pourquoi ne pas poursuivre la discussion au même endroit, gratuité garantit ! Du moins pour la rencontre…

C’est d’ailleurs le cas des sites de drague au sens propre. On fait la rencontre, ça fonctionne correctement et finalement cela se termine sur un réseau internet quelconque qui offre plus de « soi », d’intimité, d’informations chaudes, de photos et de paraître. À force de s’exposer à la publicité, le risque c’est d’en réclamer.

Les individus les plus à la pointe de la modernité utilisent des applications de rencontres qui permettent de s’appeler gratuitement ou de discuter en face-à-face virtuel, ce qui était encore un luxe pour les grands présidents de ce monde il y a encore quinze ans.

Synthèse et conclusion

Le problème de tous ces outils, c’est qu’ils dénaturent la rencontre, ils la formalisent et parfois l’étouffent. Autrefois, la rencontre était plus naturelle, plus cérébrale puisque la pluralité des relations était plutôt mal perçue, du moins durant ces quatre cents dernières années. Il valait mieux ne pas se louper, pour ainsi connaître bien la personne et savoir si l’on peut faire une vie à ses côtés, l’angoisse !

Bien sûr, rien de général, ce ne sont que des tendances et vous avez libre court à vos moyens et à votre imagination pour mettre en œuvre des systèmes de mise en relation adaptés à votre personnalité et à vos attentes.

Updated:

Augmentation du nombre d’escort girl sur Internet

Augmentation exponentielle des escorte girls sur le net, un signal positif ou un lieu propice aux rencontres ?

Une escort girl serrait rapidement liée à la notion de plaisir. Pour cause, quoi de plus plaisant que d’être en compagnie d’une belle call-girl qui vous serait dévouée ? Tout ne serait que plaisir avec une escort girl. Le contentement de la voir sourire à votre vision, le bond narcissique provoqué par le fait de manger avec cette bombe sexuelle dans un restaurant huppé de la ville, se voir dans les vitrines des plus belles rues parisiennes dans les bras d’une blonde à forte poitrine. On constate ainsi une augmentation significative du marché de l’escorting sur internet.

Des femmes séduisantes pour combler un manque

La blonde à forte poitrine serait un fantasme perpétré par des décennies de blondasse choucroutée des années soixante. Dixit tous les films à papa datant des années folles. Les clichés ont la vie dure au royaume des seins… Quoiqu’il en soit, ce sont autant de signaux positifs qui vont stimuler le plaisir chez vous comme chez n’importe qui. Ce n’est pas par hasard qu’apparaissent aujourd’hui des applications de rencontres destinées aux escortes. Le dénominateur commun étant celui du libertin moyen accroc aux rencontres sexe virtuelles et forcément réceptif à ce genre de message pas du tout subliminal mais hard ! Revenons à la bombe sexuelle qui donnait la becquée au restaurant étoilé certainement situé dans un des beaux quartiers de la ville : il ne faut pas oublier de rendre à l’escort tout ce plaisir qu’elle vous donne par des petites attentions, des petits bisous. Il faut lui montrer qu’elle compte ! Le ravissement, serait bien entendu, complet une fois entré dans la phase de l’intime… On sait que les palpations érotiques réciproques avec une escort-girl provoquent le plaisir par la sécrétion massive de dopamine et d’ocytocine. Le plaisir sexuel viendrait par la suite si les deux parties libertines s’attiraient pour le meilleur des mondes libertins possible…

Plaisir ou simple soulagement ?

Comment décrire cet éventuel plaisir ? Il s’agirait là de l’orgasme qui s’enclenche par le biais de la pénétration, même si les sexologues pointent l’aspect décisif des stimulations psychologiques qui vont provoquer l’éjaculation. L’ensemble du corps est alors touché par le plaisir orgasmique, que ce soit psychologiquement ou physiquement. Cependant l’anorgasmie ne veut pas dire que l’on ne peut pas ressentir de plaisir en compagnie d’une escort girl, bien au contraire… L’accompagnatrice de charme serait là pour vous flatter dans votre vie sociale avant tout. Elle est également parfois une guide dans certaines villes d’Europe, afin d’associer culture et excitation libidinale. Elle peut être une femme cultivée qui fait découvrir à ses hôtes les plaisirs de la cuisine, du vin ou encore des massages de la prostate.

Conclusion

Pour conclure, ce serait une erreur de penser que les supports de plaisir soient limités lorsque l’on est escorté d’une accompagnatrice de charme ou escort girl. Il s’agit d’une femme tout à fait bien constituée qu’il ne faut pas surestimer pour autant, il s’agit donc de rester naturel en compagnie d’une escort-girl. C’est en adoptant cette posture que la demoiselle pourra se libérer et saura vous rendre peut-être, et si elle le désire, tout le plaisir que vous lui avez apporté.

Updated:

Les phrases à ne pas prononcer pendant l’acte sexuel

Il existe tout un tas de couples qui aiment communiquer durant l’acte sexuel. Que ce soit dans le cadre d’une relation de partage ou d’un jeu de rôles entre dominant et dominé. En effet, comme le montre l’étude du géant américain Pornhub sortir en début d’année, ses utilisateurs regardent les films pornographiques dans leurs langues respectives. Les gens ont besoin de comprendre et de dialoguer. Petit florilège des phrases à ne pas prononcer :

Pour les hommes

Si ce n’est pas une femme soumise

Lorsque votre femme n’aime pas le BDSM, il est de bon ton d’éviter les insultes physiques pointant une surcharge pondérale ou une tendance à la nymphomanie. En effet, elle ne comprendrait pas et cela pourrait créer une sensation de gêne redoutable. Cependant, rien n’empêche de lui exprimer une ou deux confidences du type « tu aimes ça ma petite coquine » tout en intensifiant le rythme. Un juste milieu entre un homme viril et un hominidé pervers.

Les phrases romantiques

Lorsque vous faites l’amour avec une femme, évitez de lui dire qu’elle est « le soleil de vos nuits » en pleine levrette. Pareillement, un « je t’aime » peut-être pertinent en fin de parcours ou au moment de l’éjaculation faciale mais jamais davantage. Préférez une phrase à mi-chemin entre la vulgarité et la sincérité et dites-lui, par exemple, que vous voulez gicler en elle (ou en lui).

femme trop respectée

Les phrases tuent-l’amour

« Ben alors, qu’est-ce que tu as ? Pas la forme ? Fatigué ce soir ? ». Toutes ces phrases caractéristiques des mecs trop respectueux qui ont peur de ne pas pouvoir baiser dans la soirée et qui viennent prendre la température par la négative. Forcément, cela ne stimulera pas son désir de sexe.

Pour les femmes

L’extrapolation

Dire à votre mec que c’est le boss alors qu’il fait la publicité pour Darty, lui répéter que vous sentez sa « grosse queue » alors qu’il plafonne à un très anecdotique 14 cm. Bref, toutes ces phrases censées stimuler le mâle alpha qui doit surgir durant une introduction en missionnaire. Les filles, préférez une phrase de possessivité du type « je suis TA chienne ». Pourquoi ? Car votre homme ne veut pas être le plus fort, il veut juste être le plus fort à vos yeux. Vous savez, ce mensonge que vous maîtrisez parfaitement et que les hommes appellent l’amour dans leur délire enfantin ?

femme simule

Les phrases lisses et hésitantes

On comprend que les premières fois une jeune fille se limite à des vocalisations copulatoires monotones pour ne pas prendre de risque. Coluche disait qu’en ne disant rien on pouvait au moins laisser planer le doute sur notre ignorance. Avec le temps, évitez les « oui ! C’est bon ! J’adore quand tu me fais l’amour comme cela avec ton…humm », l’homme n’est pas un intellectuel de gauche dans son inconscient, c’est un animal aux pupilles dilatées concentré sur la vérité génitale de l’instant. Dites peu pour dire beaucoup et ne digressez pas pour ne rien dire. Ainsi, privilégiez le cru pour alimenter son animalité crasse, un « défonce-moi » est un classique qui marche parfaitement bien et qui vous mettra en position basse, celui qui lui donnera une sensation de puissance dont il a besoin pour se croire heureux.

Autre article sur le sujet ici.

Si vous avez des questions ou des perspectives d’approfondissement, n’hésitez pas à me contacter.

 

 

Updated:

escort girl pour handicapés

Parfois, il est nécessaire de solliciter une escorte pour causes d’un ou plusieurs handicaps.

Il existe plusieurs handicaps en matière d’amour et de suscitation du désir. Par exemple, l’éjaculateur précoce, condamné aux relations courtes, aux accointances qui durent le temps qu’il faut pour faire le tour des potentiels remèdes. Bienvenue à Sparte !

La prise trop facile, homme ou femme, est également un obstacle. Ne plus stimuler le désir de l’autre en l’engueulant une fois ou deux dans le mois. Tout le monde en raffole ! Prendre une bonne réprimande pour croire qu’il y a quelque sujet à entretenir, un désir, une « étincelle », le bonheur d’être sans cesse en prédation.

belle femme amputée
il y a des handicaps que l’on pardonne..

L’humour décalé, handicap de l’incompris, de l’audacieux qui sort de l’autoroute, lui aussi il est bon pour une croisière sur le Styx, pension complète, hors boisson.

On trouve aussi les hurluberlus qui portent des chaussettes Mickey, les égarés, les intellectuels joueurs. Bien pire que les pets et les rots. Oh ! Tout cela c’est naturel, physiologique, désinvolte, rien de culturel, rien de déterminé, juste les aléas d’une vie en commun.

Les mécaniciens avec leurs panaris aromatisés à la vidange, rien de très ragoutant là encore. Cela traduit le fait d’avoir travaillé mal à l’école, d’avoir raté la grande marche éducative souhaitée. On peut vraiment pas leur faire confiance.

N’omettons pas les poils, c’est fini les poils. Samson est mort ! Dans un monde d’androgynes où les femmes se font le maillot et s’occupe de l’opinion, c’est perçu d’un très mauvais œil les poils, faisceaux de branchettes à bactéries. Fini les discours de survivalistes, qui prétendent que c’est pour tenir chaud, pour s’adapter au monde. L’attirance sexuelle s’exerce sans poils, point barre.

Le pire reste les dents jaunes, le détail qui traduit tout, l’hygiène de fond pas respectée, la faute ! Suinté de transpiration c’est bien, ne pas se brosser les dents c’est une tare, c’est sale. On les a prévenu ! Depuis longtemps ! Trois minutes par jour ! Faut bien faire tourner la boutique ! Plus blanc que blanc !

Cependant, lorsque l’on voit le titre de l’article, on pense à l’handicapé, au sens le plus morbide du terme. Ah les vermines ! Elles sont heureuses d’entendre dire que les estropiés rencontrent des achoppements pour les rencontres coquines. Enfin une anomalie qu’ils n’ont pas dans leurs collections personnelles, dans leurs petites névroses sans complications.

Heureusement que les maîtresses sadiques handicapophiles sont là. Faire une fellation au machin! L’extase ! En le fixant dans ses yeux de merlan frit. Elles se bousculent au portillon, l’empathie, le besoin d’aider, la philanthropie mal placée.

Voilà, nous avons donc dressé les éventuels obstacles au plaisir de la concupiscence. Bien sûr, il existe toujours des exceptions, des dégourdis qui échappent à l’anathème. Plus pour longtemps, cela se précise, l’eugénisme doux est en marche. Il faut suivre les bonnes publicités, les bonnes instructions et surtout les bonnes conduites.

Updated: